9 choses à savoir avant de voyager au Japon

Vue depuis un hublot au large du Japon

Le Japon est un pays fascinant et unique. Si vous vous y rendez pour la première fois, alors il y a de fortes chances pour que soyez surpris dès votre arrivée par les très nombreuses différences avec votre pays d’origine. 

Dans cet article, je vous ai préparé une liste de 9 choses à savoir pour vous éviter de vous poser trop de questions lors de votre voyage !

Les trains ont un effet soporifique

Les Japonais semblent avoir cette mystérieuse capacité à s’endormir dans le train tout en se réveillant juste avant leur arrêt. En réalité, certains sont tout simplement épuisés après une longue journée de travail, d’autres doivent prendre le train très tôt le matin pour arriver à l’heure au travail ou à l’école. Alors en effet, il est assez fréquent pour les Japonais de s’endormir – ou plutôt de s’assoupir – dans les transports en commun.

Ajoutez à cela le fait que le Japon est un pays très sûr où les gens n’ont pas besoin de se soucier autant qu’ailleurs des pickpockets, et que les trains sont propres et plutôt silencieux – et en particulier le shinkansen. 
Je dois dire qu’on s’y habitue vite, et depuis que je vis au Japon ça me parait normal de m’assoupir dans le train le temps de plusieurs arrêts. Les annonces dans les bus et les trains sont bien sûr toujours là pour nous réveiller au bon moment.

Les masques chirurgicaux ne sont pas ce que vous pensez…

En marchant dans les rues au Japon, vous vous êtes peut-être demandé pourquoi autant de gens portent des masques chirurgicaux. Si les origines semblent remonter aux épidémies de rhume du début du 20ème siècle, peu à peu, le porte du masque est devenu une habitude au sein de la société japonaise.

Lorsqu’ils ont la grippe, les Japonais portent un masque afin d’éviter de contaminer les personnes qui les entourent. Ils l’utilisent aussi pour se protéger eux-mêmes de la grippe en hiver, et du pollen au printemps. D’autres l’utilisent même comme accessoires de mode, et certaines femmes lorsqu’elles n’ont pas le temps de se maquiller.

Un mode d’emploi pour les toilettes du futur ?

Si au premier abord la question peut faire sourire, il est vrai que ces toilettes japonaises ultra high-tech ont de quoi surprendre. Imaginées par la célèbre société Toto, vous en trouverez fréquemment dans les aéroports, les grandes gares et les centre commerciaux. Elles sont généralement équipées d’un siège chauffant, d’un abattant automatique, de différents jets d’eau réglables, et même d’un fond sonore pour les plus pudiques d’entre nous…

L’absence de poubelles contraste avec la propreté des rues

Les poubelles dans les rues se font rares au Japon. Pour éviter de passer de longues minutes à la recherche d’une poubelle pour simplement jeter vos ordures, pensez à emmener avec vous un sac en plastique si vous prévoyez de manger dehors. D’ailleurs, il n’est pas rare que les Japonais rapportent leurs ordures chez eux si ils ne trouvent pas de poubelles en chemin. En parcourant les rues, vous ne verrez que rarement au sol des chewing-gums écrasés, ou encore des mégots de cigarette. À mon avis, c’est aussi cette façon de penser basée sur le respect des autres qui contribue grandement à la propreté des rues.

Les déchets, même dans les poubelles publiques, dans les parcs ou dans les gares, sont séparés en plusieurs categories pour lutter contre la pollution et faciliter le tri. Vous trouverez toujours assez facilement quelle poubelle utiliser, même si vous ne pouvez pas lire le japonais, puisqu’il y a toujours des petits logos dessinés dessus.

Le tri des déchets est une thématique importante au Japon, ce qui est une très bonne chose, mais malheureusement l’utilisation excessive du plastique ne semble pas encore être remise en question à l’heure actuelle.

Les voitures ne s’arrêtent pas toujours aux passages piétons

Même dans les grandes villes comme Tokyo, Osaka ou Kyoto, les petites rues n’ont pas toujours de signaux. Si vous voyez des bandes de couleur blanche sur la chaussée, c’est que vous avez le droit de passage. Malgré tout, prene le temps de toujours regarder à droite et à gauche avant de traverser pour vous assurer qu’aucune voiture n’est sur le point de passer.

Bien que le code de la route donne la priorité aux piétons, certains conducteurs et les taxis particulièrement, ont tendance à ne ralentir que légèrement voire à ne pas s’arrêter du tout à l’approche des passages piétons si personne n’est sûr le point de traverser. Veillez donc à toujours garder un oeil autour de vous.

Généralement lorsque le feu est rouge ou clignotant, et même si il n’y aucune voiture, les Japonais ne traversent pas aux passages piétons. Il y a bien sûr toujours quelques exceptions, et les comportements varient aussi d’une région à une autre. Par exemple à Osaka où nous vivons, les gens ont plus tendance à traverser malgré tout.

Les tatouages, un sujet tabou…

À l’approche des Jeux Olympiques de 2020, de nombreux établissements s’efforcent d’assouplir leur règlement vis-à-vis des tatouages. Mais même si les tatouages sont de plus en plus courants et que les Japonais sont bien sûr conscients que de nombreux pays ont une conception différente à leur égard, l’image des yakuzas au Japon leur est toujours attaché, au moins en partie. Ainsi dans les parcs aquatiques, les piscines ou encore les onsens, il arrive encore assez fréquemment que les clients tatoués soient refoulés.

Si vous n’avez que quelques tatouages de très petites tailles, certains établissements proposent maintenant de les dissimuler à l’aide de petits autocollants imperméables, semblables à des pansements. À noter que dans la plupart des cas, si vos tatouages sont trop gros ou en trop grand nombre, il ne vous sera pas possible d’entrer malgré tout.

Dans la vie de tous les jours, en général, je n’ai pas trouvé que le regard des gens avait particulièrement changé depuis que j’ai des tatouages. Donc si vous aussi vous avez des tatouages sur votre corps, pas besoin de stresser non plus, mais je pense que c’est un point important qu’il faudra garder à l’esprit lors de votre visite au Japon.

La taxe à la consommation est parfois remboursée

Dans certains magasins au Japon, vous pouvez être exempté de la taxe à la consommation – d’une valeur de 8% – si vous faites des achats dépassant un certain montant dans des certains boutiques comme par exemple les magasins Don Quijote, les pharmacies Matsumoto Kiyoshi ou encore les magasins de vêtement Uniqlo ou Gu.

Ce n’est valable que si vous êtes un visiteur temporaire, et il vous faudra en faire la demande spontanément puis présenter votre passeport au comptoir pour pouvoir prétendre à l’exemption de taxe.

La plupart des paiements se font en espèces

Au Japon, il est beaucoup plus courant de payer en espèces plutôt que par carte. Bien que la quasi-totalité des magasins dans les grandes villes acceptent les cartes, certains établissements comme les cafés ou les bars requièrent un montant minimum pour pouvoir utiliser cette méthode de paiement. Les tickets de train/métro également, s’achètent via des machines qui ne fonctionnent qu’en espèces. Il vaut donc toujours mieux prévoir un minimum d’argent liquide dans votre portefeuille.

Vous pourrez facilement trouver des distributeurs automatiques (ATM) pour retirer de l’argent dans les gares ou les konbinis. Attention toutefois si vous voulez visiter des villes plus reculées, il ne sera pas toujours possible d’y trouver des distributeurs automatiques.

Des rues… sans nom!

Le système des adresses au Japon est complètement différent de celui auquel vous avez l’habitude. Bien que certaines rues aient des noms, ils ne sont généralement pas affichés et ne font de toute façon pas partie du système d’adresse utilisé au Japon.

Ici, les adresses sont classées d’abord par préfecture, puis par ville, par quartier, par immeuble, et enfin par numéro d’appartement. Je dois avouer que la première fois que je suis venu au Japon, c’était légèrement dépaysant de regarder autour de moi et de ne voir aucun nom de rue sur les façades des immeubles avoisinants, mais au final le système japonais est vraiment bien pensé et on s’y fait assez vite ! 

Auteur

J'ai toujours été passionné par les voyages. Aujourd'hui installé pour de bon au Japon après y avoir vécu plus de quatre ans par le passé, j'ai décidé de partager avec vous mon quotidien, mes bons plans et mes coups de cœur, mais aussi mes voyages à travers le monde en compagnie de la femme qui partage désormais ma vie.

Saisissez votre texte et appuyez sur la touche Entrée.