Les activités à ne pas manquer quand on est végane au Japon !

Vous êtes végane ou essayez de le devenir, et vous demandez quelles sont les activités à ne pas manquer lors de votre voyage au Japon ? Faites le plein d’idées dans cet article !

Les cafés et restaurants véganes

Le véganisme est en pleine expansion à travers le monde. Au Japon aussi, pour répondre à la demande et à l’approche des Jeux Olympiques, les options végétaliennes se font de plus en plus nombreuses, et on ne peut que s’en réjouir !

Bien que j’aurais l’occasion d’y revenir plus en détails dans un prochain article, je vous ai préparé une liste de plusieurs restaurants/cafés véganes pour vous donner quelques idées lors de votre voyage:

  • Kyoto: Veg Out, Ain Soph, Little Heaven, Mukokuteki Café, Arashiyama-Kan, Choice
  • Osaka: Paprika Shokudou, Raw8 Café, Neu Cat Café, Green Earth, Rimsbar
  • Tokyo: Ain Soph Journey, T’s TanTan, Nagi Shokudou, Mr Farmer
  • Okinawa: Detox Café Felicidad, Hoshi no Tane, Imacoco, Tami’s, Malibu House
  • Nagoya: Itadakizen Colline de Tara, Grains, Oteate, Queen’s Healthy Diner
  • Fukuoka: Hiruneko Shokudou, Macrobiotic Deli Evah Dining, Mitsuya, Rota Café
  • Sapporo: Aoi Sora Organic Cafe, Itadakizen, Veggy Way

Les cafés-refuges

Nous avons vu dans l’article sur les endroits à éviter quand on est végane au Japon, que d’un point de vue éthique il convient d’éviter les cafés à chats ou encore les animaleries pour des raisons évidentes. Mais si vous avez malgré tout envie de rencontrer des animaux lors de votre voyage alors pas de panique, il existe une alternative. Il s’agit des cafés-refuges, qui fonctionnent sur le même principe que celui des refuges pour animaux.

Le plus souvent tenus par des propriétaires suivant un mode de vie végane, vous aurez l’occasion d’y rencontrer des chats ou des chiens qui ont été abandonnés, blessés ou sauvés. L’occasion alors de partager un peu d’amour avec eux le temps d’une boisson, dont le coût servira à financer les soins pour ces animaux qui seraient sinon voués à l’euthanasie.

Si vous avez le coup de coeur pour l’un d’entre-eux et que vous vivez au Japon, il vous sera d’ailleurs possible de l’adopter (gratuitement), ce qui permet au refuge de libérer de l’espace pour sauver d’autres animaux dans le besoin.

Les festivals véganes

Pourquoi ne pas profiter de votre séjour au Japon pour vous rendre à un festival végane ? L’occasion de rencontrer d’autres véganes et de vous essayer aux saveurs locales, garanties sans souffrance envers les animaux.

  • Kyoto: Vegan Gourmet Festival (Novembre)
  • Osaka: Ethical Vegan Fest (Avril et Octobre)
  • Tokyo: Tokyo Vegefood Festa (Octobre ou Novembre), Vegan Gourmet Festival (Avril et Octobre)
  • Okinawa: Vegan Food Fest (Novembre)
  • Nagoya: Vegan Gourmet Festival (Octobre)
  • Fukuoka: Vegan Fest Fukuoka (Octobre)

Vous l’aurez sûrement remarqué, la saison du véganisme au Japon, c’est l’Automne ! Hokkaido et Shikoku sont pour l’instant les grands oubliés, en espérant que bientôt les choses évolueront.

Une expérience Zen dans un temple Bouddhiste ou Shintoïste

Le Bouddhisme prône le non-attachement aux biens matériels et le principe de bienveillance, de compassion envers tous les êtres vivants. Le Shintoïsme quant à lui place le règne animal au même niveau d’égalité que l’espèce humaine, sans classification aucune.

C’est donc sans surprise que ces deux religions prônent respectivement le végétarisme, et plus récemment le véganisme en excluant toute sorte d’exploitation des espèces animales. À noter que si ces principes sont respectés à la lettre par les moines vivant dans les temples, les japonais quant à eux continuent de consommer des produits d’origine animale quotidiennement, bien que beaucoup se disent bouddhistes ou shintoïstes.

L’ancienne capitale – Kyôto – mais aussi le Mont Kôya sont bien sûrs des lieux de pèlerinage très populaires sur l’archipel, mais sachez que le Japon compte des milliers de temples à travers le pays. L’occasion alors de profiter d’une expérience Zen dans un temple pour vous relaxer et vous initier à la méditation, mais aussi participer à des ateliers de calligraphie, de yoga ou de cuisine traditionnelle.

Les réserves et parcs naturels

Dans le cas des réserves naturelles, contrairement aux zoos et aquariums où l’exploitation animale ne fait aucun doute, il n’est pas toujours si facile de trancher, et je pense qu’il faut décider au cas par cas. Est-ce que les animaux sont libres de se déplacer où bon leur semble ? Est-ce que leur habitat naturel ainsi que leur mode de vie sont tous deux respectés ? Est-ce qu’ils sont soumis à un quelconque stress pouvant affecter leur comportement voire même leur santé ?

Quoiqu’il en soit, pour ceux d’entre-vous qui seraient intéressés, j’ai sélectionné une liste de plusieurs endroits compatibles avec un mode de vie végane, où vous pourrez rencontrer des animaux dans leur environnement naturel:

  • Okunoshima, l’Ile des Lapins.
  • Les daims de Nara.
  • Tashiro, l’Ile des Chats.
  • Les dauphins de l’île de Mikurashima.
  • Le parc des grues cendrées de Tsurui Ito Tancho.

Je pense que c’est un sujet de débat intéressant, qui amène à se poser davantage de questions.

Est-ce que des règles précises sont mises en place pour protéger les animaux ? Est-ce que les visiteurs sont correctement informés ? Est-ce que les animaux conservent leur autonomie malgré la présence humaine ? Est-ce que l’entrée du lieu est payante ? Si oui, où va cet argent ?

Ce sera le sujet d’un prochain article !

Auteur

J'ai toujours été passionné par les voyages. Aujourd'hui installé pour de bon au Japon après y avoir vécu plus de quatre ans par le passé, j'ai décidé de partager avec vous mon quotidien, mes bons plans et mes coups de cœur, mais aussi mes voyages à travers le monde en compagnie de la femme qui partage désormais ma vie.

Saisissez votre texte et appuyez sur la touche Entrée.